.::Le Forum Spécialisé En Matière De Reptiles::.

Reptiles
 
AccueilPortailS'enregistrerFAQRechercherMembresGroupesConnexionCalendrier

Partagez | 
 

 CAMÉLEON

Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Administrateur du forum
Administrateur du forum
avatar

Nombre de messages : 333
Age : 49
Localisation : Ottawa, Canada
Date d'inscription : 04/02/2006

MessageSujet: CAMÉLEON   Mer 15 Fév - 21:36

LE CAMÉLEON



Le caméléon est un reptile saurien, groupe du lézard appartenant aux genres Chamaélo et Brookesia, de la famille des Chamaeléonidés.

Particularités anatomiques

Les yeux constituent une première singularité anatomique. Très mobiles, ils peuvent sous l'action de muscles extrinsèques, se mouvoir en tous sens, s'orientant dans n'importe quelle direction autour de leur point de fixation, et ce tout à fait indépendamment l'un de l'autre.

La langue est merveilleusement adaptée à la capture des insectes, proies préférées de ces animaux. Très longue, dotée de muscles puissants, elle peut se projeter soudainement sur l'insecte visé, qu'elle ramène impuissant, prisonnier de la salive visqueuse dont elle est enduite. Alors tout aussi soudainement, elle se rétracte dans une gaine qui occupe le plancher buccal et se prolonge dans la cavité viscérale, cette opération de la langue appelée protractile n'ayant demandé qu'une fraction de seconde.

Le mimétisme de la couleur

La faculté quasi légendaire que possède le caméléon de changer de couleur n'est pas aussi illimitée qu'on le croit. Chaque espèce ne dispose en effet que d'une gamme incomplète de couleurs, ou, par exemple, le vert et le rouge fait défaut. Par ailleurs, le changement de couleurs qui se fait sous contrôle nerveux, est en fonction du décor, mais aussi de la luminosité, de la température ou de l'état psychique du caméléon (par exemple l'approche d'un prédateur).

La peau des caméléons contient quatre pigments (une mélanine noire, des lipochromes jaunes, une guanine blanche, un pigment rouge) dont chaque espèce vont avoir leur propre combinaison de pigmentation (ou chromatophores).

Selon que les pigments se concentrent dans une partie du chromatophore ou s'étalent dans toute la cellule, la coloration de fond s'éclaircit ou s'assombrit. Ainsi, ces animaux typiquement arboricoles bénéficient, grâce à ce don d'homochromie (qui ont la même couleur que leur environnement), d'un mimétisme qui leur permet de se confondre avec la végétation, atout précieux pour la chasse à l'affût qu'ils ont coutume de pratiquer.

La reproduction

À l'époque de la reproduction, une pigmentation particulièrement vive permet au mâle d'arborer une livrée éclatante. Cette transformation physique se double d'accès d'humeur belliqueuse qui engendrent de violents combats entre rivaux. La plupart des caméléons sont ovipares, c'est-à-dire que les oeufs sont enfouis dans le sol. Quelques espèces sont ovovivipares, c'est-à-dire que les oeufs demeurent dans les conduits génitaux de la femelle jusqu'à l'éclosion.

Les caméléons sont particulièrement vulnérables à l'époque de la reproduction. Dus à leurs couleurs flamboyantes, ils sont facilement repérables par les braconniers.

Principales espèces

Les caméléons sont largement représentés puisqu'ils comptent soixante-dix espèces distribuées en Afrique, à Madagascar, en Asie et dans le sud de l'Europe. Ils se sont adaptés à leurs différents milieux naturels.

Le caméléon Africain

Le premier est le caméléon commun, vivant en Afrique du Nord et en Asie. Il mesure entre vingt-cinq et vingt-huit centimètres. Il est caractérisé par un corps comprimé et par une tête triangulaire coiffée d'un casque. Il se nourrit essentiellement de sauterelles.

Le caméléon Africain, long de trente-cinq à quarante centimètres, porte également un casque très surélevé à l'arrière, les mâles ayant en outre, le talon garni d'un éperon. C'est un des hôtes habituels des forêts du Cameroun.

Une autre espèce peu connue du Cameroun, est le Brookesia spectrum long de sept è neuf centimètres, ils ont une queue courte et non préhensile.

Le caméléon à crête

Son nom indique quelle forme adopte son excroissance cutanée. Il est presque toujours vert émeraude.

Les caméléons ovovivipares

Le bitaéniatus à deux bandes de l'Afrique Orientale, le caméléon nain et le pumilus de l'Afrique du Sud sont des caméléons ovovivipares.

Le caméléon oustaleti, est un caméléon géant de soixante centimètre de long. C'est le plus grand représentant de la famille. Il porte un revêtement écailleux offrant un dégradé de teintes allant du brun au blanchâtre. Sa taille lui permet de capturer des proies plus volumineuses que les insectes qui constituent l'ordinaire de ses congénères. Il inscrit à son menu des lézards, des oiseaux et de petits mammifères. Le recors du fantastique est cependant détenu par le caméléon tricorne ou le caméléon ouveni du Cameroun, long de quinze à vingt centimètres


Dernière édition par le Sam 18 Fév - 8:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Administrateur du forum
Administrateur du forum
avatar

Nombre de messages : 333
Age : 49
Localisation : Ottawa, Canada
Date d'inscription : 04/02/2006

MessageSujet: Re: CAMÉLEON   Jeu 16 Fév - 8:47

Le caméléon :

Lézard, surtout connu pour son aptitude à changer de couleur lorsqu'il est effrayé et en réponse à des modifications de son environnement. Il ne prend donc pas toujours la couleur du milieu où il vit, comme on le croit souvent. Le changement de couleur est dû à des cellules pigmentaires de la peau. Le caméléon possède une langue collante particulièrement longue, qui est protractile, c'est-à-dire qu'elle jaillit de la gueule pour attraper des insectes. Son corps a une forme particulièrement bien adaptée à la vie dans les arbres. Ses pattes, longues et fines, lui permettent de grimper et ses doigts, soudés par deux ou par trois et ressemblant à des pinces, lui permettent de saisir les branches. La queue enroulée, puissante, est également faite pour s'accrocher.
De nombreux caméléons ont une grosse tête bombée ou casquée et les mâles peuvent avoir jusqu'à trois cornes, qu'ils utilisent parfois pour combattre, comme chez le caméléon africain de Jackson. Le cou du caméléon est court et sa mobilité limitée. Cependant, ses yeux peuvent bouger indépendamment l'un de l'autre et s'orienter dans de nombreuses directions. Le caméléon n'a pas de tympan externe ou de membrane tympanique. Sa taille va de quelques centimètres jusqu'à une soixantaine de centimètres.
Il existe plus de cent espèces de caméléons vrais. On les trouve en Afrique, à Madagascar, en Espagne, en Europe méridionale, en Arabie, en Inde, à Sri Lanka et aux Seychelles.
Classification : les caméléons constituent le sous-groupe des Caméléoninés du groupe des Caméléontidés. Le caméléon de Jackson a pour nom latin Chamaeleo jacksoni.



Caméléon :
Se nourrissant préférentiellement d'insectes, le caméléon les capture grâce à sa langue gluante très longue, qu'il projette littéralement hors de sa bouche pour atteindre la proie convoitée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Administrateur du forum
Administrateur du forum
avatar

Nombre de messages : 333
Age : 49
Localisation : Ottawa, Canada
Date d'inscription : 04/02/2006

MessageSujet: Re: CAMÉLEON   Sam 18 Fév - 10:36

Non il ne change pas de couleur par caprice. Non il ne devient pas fou sur du tissu écossais. Le caméléon est sans conteste l’un des prodiges les plus méconnus de la nature. Il mérite que l’on fasse table rase des lieux communs et des idées reçues pour tenter de le comprendre.



Justement, que sait-on du caméléon ?

C’est certainement l’animal sur lequel on a dit et écrit le plus de sottises. Beaucoup d’auteurs qui s’y sont intéressés sont partis de l’idée que le caméléon changeait de couleur par mimétisme en fonction de l’environnement, ce qui n’est pas tout à fait exact. Le caméléon est simplement un animal qui a besoin de chaleur et qui s’est organisé au cours des âges pour capter celle-ci à sa convenance. Quand il est en toute liberté et heureux de vivre, le caméléon est vert, mais lorsqu’il désire se réchauffer, il modèle son corps, l’aplatit, l’incurve et le place de manière à devenir un parfait capteur de rayons solaires. Dans ces moments-là, il est brun. Par contre, il devient noir pour des causes qui n’ont strictement rien à voir avec le mimétisme ou l’influence du milieu.

J’ai pu établir tout cela en étudiant et surtout en regardant vivre mes caméléons, sans les martyriser, juste en les observant de très près. Certes la faculté du caméléon à prendre la couleur de son environnement est réelle, mais il n’y a pas de règle absolue. J’ai successivement photographié mes caméléons dans des lumières colorées, en observant la mutation de leurs livrées. Normalement ils auraient dû devenir jaune à la lumière jaune et verts à la lumière verte, mais je n’ai rien observé de ce genre. D’ailleurs, dans mon étude, je ne me suis pas arrêté aux couleurs que nos yeux voient, c’est à dire au spectre de l’arc-en-ciel. J’ai aussi voulu connaître l’effet produit par les radiations invisibles à nos yeux.



Qu’est-ce qui permet au caméléon de modifier sa couleur ?

La structure de sa peau explique de manière très nette les variations chromatiques de cet animal. Extérieurement, elle est recouvertes de petites irrégularités, de petits granule dans lesquels joueront les coloris. Cette peau constitue l’une des " bizarrerie "du caméléon : elle est à la fois sa protection, sa défense et sa parure.

On a constaté qu’il existe un épiderme superficiel qui renferme des éléments striés sur lesquels les rayons de lumière se décomposent. Puis, plus profondément, il y a le derme où se trouvent de nombreuses fibres nerveuses et des cellules très particulières. Celles-ci renferment des grains de pigments que l’on nomme chromatophores, et qui sont la palette dont le caméléon joue pour modifier ses teintes.

Un fragment de derme de caméléon vu au microscope montre que les chromophores sont disposés selon trois couches superposées : la première, en surface, est jaune, la seconde brun noir, la dernière, la plus interne, rouge. Sous l’influence extrêmement diverses et compliquées, les grains de pigments chromatiques sont susceptibles de remonter vers la surface ou bien au contraire de se contracter en profondeur. Il existe aussi à la limite du derme et de l’épiderme, une couche d’éléments remplis de cristaux blancs nommés iridocytes, et qui forment une couche réfringente, c’est à dire réfractant les rayons lumineux.



Mais tout ceci n’est qu’un phénomène purement optique.

Le caméléon est-il donc un illusionniste de la couleur ?



Très involontairement ! Lorsque la lumière pénètre sa peau et atteint les chromatophores jaunes, le caméléon devrait apparaître de cette couleur. Mais la lumière diffusée devenant bleutée, la combinaison du jaune et du bleu va donner le vert. Cela se produit de la même manière sur les ailes de papillons
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: CAMÉLEON   

Revenir en haut Aller en bas
 
CAMÉLEON
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» camélia maladie ou pas?
» le caméllia japonica
» mon camélia est malade
» help camélia!!!
» Rue des Caméléons

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
.::Le Forum Spécialisé En Matière De Reptiles::. :: 
.::Documentation sur les Reptiles ::.
 :: Fiches d'élevages
-
Sauter vers: